Bienvenue aux forums de la communauté!


Ils permettent de mettre en contact tous ceux et celles désirant s’impliquer dans l’élaboration du projet. Afin d’éviter le spam et les trolls, les motivé.e.s à s’impliquer doivent s’inscrire pour publier et répondre, simplement avec un courriel et un mot de passe.

Notifications
Clear all

Pourquoi cet itinéraire et pourquoi pas un autre?


Bikepacking Québec
(@bikepacking-quebec)
Membre Admin
Inscrit: depuis 2 années
Messages: 55
Topic starter  

Avec le nombre de routes forestières au Québec, il devient à se demander pourquoi prendre une route plus qu'une autre pour construire ce circuit. Certains critères:

  • Le concept d'une "Traverse". un trans-Québec, une traversée qui permet de rejoindre le plus de régions possible. L'itinéraire doit donner un sentiment d'expédition, de "journey", permettant de traverser un territoire dans une direction donnée (est-ouest). Comme plusieurs routes de bikepacking de longue durée, il ne s'agit pas de rejoindre deux destinations par la route la plus rapide, mais plutôt pas un circuit qui amènera découvertes et défis, sur des terrains variés.
  • Prioriser les routes non-pavées. Sinon, c'est du cyclotourisme, et il y a déjà beaucoup d'offres à cet égard, avec le réseau de la Route Verte et des circuits de pistes cyclables régionales. Certains segments utilisent ces pistes et ces itinéraires, généralement sur des sections de ceux-ci non pavés, plus propice au bikepacking.
  • Relier le plus de parc nationaux possible. Et par le fait même, passer par les réserves fauniques, ZEC et autres parcs régionaux en chemin. Ces terres publiques sont propices au bikepacking. En pleine nature, peu d'habitants, certains infrastructures d'accueil, paysage grandiose... Certains secteurs de réserve faunique sont par contre en pleine activité de coupe forestière. Il s'agit donc d'essayer d'éviter le plus possible les secteurs d'activité intense pour éviter le traffic de poids lourds.
  • Accessibilité, segmentabilité et flexibilité. Comme il s'agit d'un parcours au long cours, il ne faut pas non plus qu'il soit trop difficile pour pouvoir être réalisable d'un bout à l'autre dans un été. Il s'agit aussi qu'il soit accessible à quelques points et reliable à certains centres urbains. De plus, il doit pouvoir permettre un ravitaillement adéquat en nourriture. Bien qu'il y ait une idée de "build-up" est-ouest, ayant la Gaspésie comme climax, l'itinéraire doit pouvoir être fait dans n'importe quel sens. Diviser le parcours en 8 segments permet aussi d'encourager l'utilisateur qui ne fera pas le parcours au complet d'en faire qu'une partie.

En somme, ce circuit se veut comme une colonne vertébrale d'un réseau, qui à terme, en plus des Connecteurs et Raccourcis déjà en place ou à venir, on pourrait y retrouver des Extensions et des Boucles additionnelles.

Si pour tracer l'ébauche de l'itinéraire, j'avais plus de connaissance des routes de l'est du Québec, il n'en est pas du tout de la même réalité dans l'ouest. C'est un utilisant Ride with Gps et les cartes des parcs nationaux, réserves fauniques et ZEC (trouvable sur leurs sites web), que j'ai arrêté mon choix sur certaines routes, essayant de juger avec les images satellites. Mais ce n'est pas suffisant. Certains routes peuvent être impraticables, d'autre inexistantes ou hors d'accès (route privée). C'est pourquoi il faut aller sur le terrain et vérifier l'itinéraire avant de le publier à grand déploiement. Et si j'adorerais avoir tout l'été pour me consacrer à parcourir et annoter les 3 100 km du parcours ainsi que tous ses annexes, ce ne sera malheureusement pas possible.

C'est pourquoi j'en appelle à la communauté de trippeux de cyclistes dans le bois pour faire de ce projet un réalité en 2020, vérifier la route et apporter les correctifs nécessaires, en plus de relever l'information du type de surface et des points d'intérêts (ravitaillement, attraits, campings, etc.).

Questions? Commentaires?


Citer
Partagez :

Ecrivez-nous


 

Suivez-nous