Parc national du Bic

Segment VI

Québec Bikepacking Traverse


56% non-pavé

8%
route non-pavée
48%
piste cyclable non-pavée
4%
piste cyclable pavée
40%
route pavée

215 kilomètres

2 002 mètres de dénivelé positif

9,3 m / km


Parc national du Bic
Parc national du Lac-Témiscouata

Connecte avec:

Segment V

Raccourci Rimouski – Appalaches

Raccourci Charlevoix – Rivière-du-Loup

Segment VII


Liens externes:

Traverse Rimouski – Forestville

Navette fluviale l’Épinoche du parc national du Lac-Témiscouata

Parc linéaire interprovincial Petit-Témis

 

BAS-SAINT-LAURENT

Rimouski – Parc national du Lac-Témiscouata

 

 

Bienvenue sur la rive sud du Saint-Laurent!

Le segment VI du Québec Bikepacking Traverse diffère beaucoup des autres par sa proximité à la colonne vertébrale du Québec, le catalyseur du développement économique, culturel et social de cette nation : le fleuve Saint-Laurent. Ce fleuve, c’est le personnage principale de l’histoire du Québec. Ce fût l’immense voie de communication des Amérindiens, ce fût la porte d’entrée des explorateurs européens, et c’est maintenant la voie de sortie sur le monde, essentiel à notre commerce. 

Sur ce segment, on perd l’orientation vers l’est du QcBT, remontant ici le fleuve vers le sud-ouest. Ce détour en vaut la peine, pour apprécier le décor marin enchanteur du fleuve. Quelques kilomètres après être sorti de la ville de Rimouski, le parcours entre dans le populaire parc national du Bic, où l’on trouve un concentré de cabourons, ces petites collines typiques de la région.  La route le long du fleuve n’est pas plate, car de nombreuses échines doivent être surmontés, tels des plissements des Appalaches avant de toucher le fleuve. À Rivière-du-Loup, l’itinéraire quitte le fleuve et s’élance sur le Petit-Témis, une piste cyclable en poussière de pierre qui emprunte le lit d’une ancienne voie ferrée traversant les Appalaches. Celle-ci nous amènera jusqu’au lac Témiscouata, où il faudra emprunter une navette maritime du parc national du Lac-Témiscouata pour traverser le plan d’eau dominant le centre d’une longue vallée d’origine glaciaire.

Ce segment emprunte une partie des itinéraires 1 et 6 de la Route Verte. Bien qu’au relief ondulé le long du fleuve, le segment VI est l’un des plus facile à parcourir, entre autre car il s’agit du segment qui a la plus forte proportion de routes et pistes cyclables pavées. On ne circule tout de même que très peu sur la 132, la route principale. La piste du Littoral Basque, longeant le fleuve, parfois en forêt et en hauteur, saura impressionner. Le dernier tiers du segment sur l’ancienne voie ferrée garantit également une pente ne dépassant jamais 4%. Il est possible de sauter ce segment au complet ou en partie en empruntant soit le raccourci Rimouski – Appalaches, soit le raccourci Charlevoix – Rivière-du-Loup. Il promet toutefois un décor franchement distinct du reste du QcBT.

Parc national du Bic
Parc national du Bic
previous arrow
next arrow
Parc national du Bic
previous arrow
next arrow

⇒ Découvrir l'emblématique parc national du Bic via ses sentiers cyclables et ses paysages charmants
⇒ Sentir l'air marin en longeant l'imposant fleuve Saint-Laurent
⇒ Observer les cormorans et autres oiseaux marins vivant au rythme des marées
⇒ Traverser les Appalaches en douceur, profitant de la tranquillité de la forêt
La traverse Rimouski - Forestville est en opération de mai à septembre, avec deux à trois départs par jour d'une durée de 60 minutes. Il faut additionner un montant pour chaque passager et chaque vélo, payable à bord. Il est aussi possible de réserver à l'avance, mais ce n'est pas vraiment nécessaire si on voyage sans véhicule.
La navette fluviale l'Épinoche du parc national du Lac-Témiscouata, pour piétons et cyclistes seulement, est en opération de la troisième semaine de juin à la première semaine de septembre, 5 fois par jour, ou 8 fois en haute saison. On peut appeler au 418-855-5508 pour s'assurer d'une place lors du prochain départ en arrivant à Témiscouata-sur-le-Lac. Droit d'accès quotidien du parc national ou carte annuelle nécessaire, en plus des frais de traversée (8$ en 2020). Alternativement, le traversier La Corégone (4$ en 2020) opère à chaque heure et du 1er juin à la mi-septembre et se trouve 12 km plus loin sur la piste cyclable du Petit-Témis. Compter une bonne montée supplémentaire pour rejoindre le parc national de l'autre coté du lac.
Les parc nationaux du Québec, administrés par la Sépaq, nécessitent le paiement d'un droit d'accès quotidien. La carte annuelle sera avantageuse à partir de la dixième journée dans les parcs nationaux dans une année, en plus d'inclure une nuit de camping en semaine (non-valable pour les espaces "Bienvenue Cyclistes!") et d'autres rabais.
Plusieurs campings privés ont la certification "Bienvenue Cyclistes!" sur le segment VI: le camping Rimouski (km 12), le camping municipale de Saint-Fabien (km 39), le camping municipal de Trois-Pistoles (km 80) et le camping Saint-Modeste (km 153,5).
Le parc national du Bic a aménagé un tranquille espace de camping "Bienvenue Cyclistes!", le camping du Porc-Épic (km 26,7), situé aux abord du sentier cyclable. L'inscription se fait à l'entrée (ou la sortie) du parc, à 1,5 km. On n'y trouve aussi les douches et l'accès à l'eau potable (il n'y a qu'une toilette sèche et un abri au camping pour cyclistes). Le camping de La Coulée (km 32,6) est aussi un havre de tranquillité près du fleuve, rustique avec plate-forme de bois et sans eau potable.
Le parc linéaire interprovincial du Petit-Témis a aménagé trois endroits pour camper sur plate-forme de bois (km 161,5; 180,7; 202,1 du QcBT). Un tarif de 10$ par personne en auto-perception est demandé pour l'entretien de la piste cyclable.
Le parc national du Lac-Témiscouata a aménagé un espace de camping "Bienvenue Cyclistes!" isolé de tous les autres campeurs en bordure du Lac Témiscouata, avec une petite-plage, à 1,5 km de l'aire de service de l'Anse-à-William (inscription, douche et eau potable), via un sentier cyclable. L'endroit est abrité par les arbres, a un aire de feu avec grille et une toilette sèche. Vue sur la ville de l'autre côté du lac et agréable couchers de soleil. Il y a aussi du service cellulaire, ce qui sera probablement rare lors de vos prochaines nuits de camping.
Il peut être plus difficile que sur d'autres segments de faire du camping sauvage. Certains endroits éloignés des habitations et plutôt discret sont tout de même trouvable sur la section le long du fleuve. Ne laissez pas de trace de votre passage. À noter qu'il est techniquement interdit de camper le long du parc linéaire du Petit-Témis à l'exception des trois endroits aménagés à cette fin.
Il n'y aura pas de problème pour trouver de la nourriture sur la section le long du fleuve, entre Rimouski et Rivière-du-Loup, ni d'endroits pour remplir ses bouteilles d'eau.
Rivière-du-Loup sera la dernière ville avant Amqui, à près de 300 km sur le segment VII, avant de rencontrer un grand supermarché. Mieux vaut y acheter collations et autres produits alimentaires spécialisés et s'approvisionner du reste dans les épiceries plus simples qu'on trouvera en cours de route.
On croise quelques cours d'eau sur le Petit-Témis, et les deux premiers campings sont près de ruisseaux. Il est recommandé de traiter l'eau. Quelques aménagements à certains croisements de route ont aussi un robinet d'eau potable.
Sur la rue Commerciale à Témiscouata-sur-le-Lac, juste avant de prendre la navette maritime pour le parc national du Lac-Témiscouata, vous trouverez café, boulangerie, alimentation et casse-croûte.
Dans le parc national du Bic, le sentier cyclable La Grève, qui commence au km 28,9 de l'itinéraire et compte 8 km aller-retour, permet de rejoindre la Baie du Ha! Ha! et l'anse à l'Orignal, jusqu'à une charmante petite maison de thé. Accès à plusieurs sentiers de randonnée et plusieurs points de vue.

Idées
Commentaires
Recommandations

 
Commencez une discussion dans le forum de ce segment

JOINDRE LA COMMUNAUTÉ

Conditions d’utilisation : Comme pour chaque itinéraire publié sur bikepacking.quebec, si vous choisissez d’effectuer cette route, peu importe le moyen de transport, vous le faites à votre propre risque. Les créateurs de bikepacking.quebec, ses partenaires, associés et contributeurs ne peuvent être en aucun cas responsables de blessures, bris de matériel ou toute autre situation qui puisse arriver à quiconque utilisant ces itinéraires. L’information fournie vise à être une ressource de planification et d’inspiration. Même si l’information sur cette page, ainsi que les cartes et fichiers GPS associés ont été recherchés, préparés et mises en ligne en toute assiduité, l’exactitude des informations n’est pas garantie. Avant de partir, vérifiez les conditions météorologiques ainsi que les conditions et potentielles fermetures de routes et sentiers. Sur la route, obéissez aux consignes et restrictions des autorités publiques, respectez la propriété privée, apportez de l’équipement de premiers soins, de réparation et de navigation, respectez l’environnement et… utilisez votre gros bon sens.