Le site bikepacking.quebec prend forme

Bienvenue sur le blogue de bikepacking.quebec! Ce site Internet vise la création du projet Québec Bikepacking Traverse, un itinéraire de randonnée à vélo de type bikepacking d’environ 3 100 kilomètres reliant l’ouest et l’est du Québec. Le site est ligne depuis janvier 2020 et s’est construit petit à petit, se faisant connaître par certains groupes de discussions et passionné.e.s de bikepacking. Un forum sur le site a permis d’établir un début de communauté intéressée à améliorer l’itinéraire. S’est ajouté au fil des mois de plus en plus de fonctionnalités et s’est créé le développement d’une mise en page qui vise à être pratique et attrayante. Aujourd’hui sonne comme le jour du lancement officiel de la plateforme.

 

Derrière la création

Etienne a toujours aimé partir à la découverte en vélo. Petit, il négociait chaque été avec ses parents un agrandissement de son territoire permis pour aller se balader à vélo dans les sentiers de la forêt de sa banlieue de Québec. Il s’initie au cyclotourisme à 19 ans, traversant le Canada, de Terre-Neuve à la Colombie-Britannique. Après avoir traversé le continent d’est en ouest, il faut maintenant le faire du nord au sud! Sept ans plus tard, il initie un périple au nord du Canada qui l’amènera 22 mois plus tard en Terre de Feu argentine. C’est lors de ce voyage qu’il se rend compte qu’il a beaucoup plus de plaisir sur les routes reculées, généralement non-pavées, que sur les grands artères à l’asphalte lisse. Si au moins il était parti avec un équipement plus adapté… son vélo en souffrira.

Etienne Théroux

Quelques années plus tard, après s’être équipé d’un vélo de bikepacking, il profite de quelques semaines de vacances pour faire le tour de la Gaspésie, d’abord le long du fleuve, mais de plus en plus sur des routes forestières au coeur des montagnes gaspésiennes.

 

 

 

Ayant déjà en tête depuis des années de partir faire des itinéraires de bikepacking de long cours tel que le Great Divide Mountain Bicycle Route aux États-Unis et le Baja Divide au Mexique, il s’est dit que le Québec méritait son équivalent. En campant sur le bord d’un lac du Bas-St-Laurent ayant comme seul compagnie un castor territorial, le Québec Bikepacking Traverse (QcBT) est né, du moins, dans l’esprit, et plus tard, sur carte.

 

 

« À chaque marché qui se développe se crée une segmentation de plus en plus variée. Et c’est là que le bikepacking entre en jeu. »

 

De la pertinence d’un tel projet

Le Québec est un territoire de passionnés du vélo. Les circuits de cyclotourisme se développent dans pratiquement chaque région touristique, encouragée par le réseau de la Route Verte, propulsé depuis deux décennies par Vélo Québec

Une étude publiée en 2016 par la chaire de tourisme Transat de l’ESG UQAM sur les retombées économiques du cyclotourisme révèle que  les « dépenses touristiques des cyclistes au Québec pour l’année 2015 sont estimées à 696,6 millions de dollars. Environ 108 millions de dollars de ces dépenses sont attribuables spécifiquement à la clientèle provenant de l’extérieur du Québec. »

À chaque marché qui se développe se crée une segmentation de plus en plus variée. Et c’est là que le bikepacking entre en jeu. Pour certains, pédaler près des voitures sur des routes bien pavées ou le long de pistes cyclables où tous les services sont facilement accessibles n’est pas suffisant. Il faut aller plus loin, plus isolé. Devoir puiser et filtrer son eau du ruisseau, camper près d’un lac inhabité. Monter plus de montagnes, découvrir des endroits ou très peu de voitures peuvent ou osent s’aventurer.

Le bikepacking existe depuis des lustres, mais probablement qu’on ne l’appelait pas ainsi auparavant. Il s’est par contre démocratisé au cour des dernières années, entre autres par la mise en marché de produits et d’accessoires spécialisés pour le bikepacking, ainsi que par une plus grande diffusion et qualité de l’information au sujet de l’activité, comme s’efforce de faire depuis 2012 le site bikepacking.com, un référant dans le domaine.

 

Ce n’est que le début

Pour l’instant, à peine 25% de l’itinéraire  en élaboration a été vérifié. Et on ne parle ici que de l’itinéraire principal du QcBT. L’idée est aussi d’en faire un réseau, reliant l’itinéraire principal avec les centres urbains, ajoutant par-ci par-là des tronçons permettant de rejoindre un autre segment, et finalement, avec tout ça, créer des boucles pour les voyageurs n’ayant que quelques jours ou une fin de semaine pour partir à l’aventure.

Avec l’été à nos portes et l’intérêt renouvelé des cyclistes québécois.e.s de voyager près de chez soi et loin des masses, bikepacking.quebec fait appel à la communauté de motivés à participer à ce projet, pour partir sur les routes près de chez soi, vérifier les itinéraires, prendre des notes sur les attraits, le type de surface, les lieux pour camper et se ravitailler.

Vous êtes donc cordialement invité.e, dès maintenant, à visiter le site et en apprendre davantage sur le projet!

VISITER BIKEPACKING.QUEBEC

Commentaires

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces codes HTML et attributs:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.